L’historique des Haras Nationaux de Strasbourg

L'historique des Haras Nationaux de StrasbourgConstruit au milieu du XVIIIe siècle, l’ancien Haras National de Strasbourg constitue un ensemble remarquable, dont  les façades, les toitures,  le portail monumental et la grande écurie, réalisés dans la tradition
classique, sont classés au titre des monuments historiques.

Siège de l’académie municipale d’équitation à partir de 1752, le site a été investi en 1756 par le Haras Royal sur les instances du marquis d’Argenson, alors directeur des haras du royaume.
Supprimée lors de la révolution française, l’école d’équitation reprit ses activités sous Napoléon 1er, puis disparut à nouveau en 1823.

Réintroduite temporairement en 1830, elle disparut définitivement en 1845 ; seul le Haras National occupait alors le site actuel.

 En mars 2005, les chevaux du Haras quittaient les prestigieux bâtiments de la rue Sainte Elisabeth.

 En 2009, la Ville de Strasbourg confia la rénovation du site des Haras et son exploitation à l’IRCAD par un bail emphytéotique de 52 ans.

Dès 2010, l’IRCAD entreprit les premiers travaux de restauration du lieu, sous l’égide du Ministère de la Culture, et sous le contrôle de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, de l’Architecte des Bâtiments de France, et du Conservateur Régional des Monuments Historiques.

En septembre 2013, les travaux achevés, la brasserie et l’hôtel des haras accueilleront le grand public strasbourgeois et international, les touristes de passage et les riverains.

« Un peu plus d’histoire »